COMMENT RÉUSSIR UN ENTRETIEN D’EMBAUCHE EN 7 POINTS

Vous avez un entretien d’embauche demain et vous êtes anxieux (e), c’est normal et c’est même souhaitable. Cette peur est juste là pour vous montrer que c’est important pour vous. Mais voilà, il se trouve aussi que vous n’avez pas vraiment confiance en vous.

Avant même de voir comment nous allons remédier à tout ça, la première chose que j’aimerais vous dire, c’est de ne jamais postuler pour un emploi qui ne vous enchante pas vraiment !

J’insiste sur le mot « enchante ». En effet, si vous postulez pour un emploi qui vous enchante, vous devriez sentir que la simple idée d’intégrer ce poste, vous donne de l’énergie. Ça vous donne un réel enthousiasme et ça vous met dans un état d’énergie riche. Vous vous sentez justement plein d’énergie, tout excité et vous aurez envie de donner le meilleur de vous-même pour peu qu’on vous donne la chance de pouvoir l’exprimer.

Si vous pensez, comme on vous le suggère de toute part, que vous devez accepter tous les emplois qui se présentent, oubliez ça. Respectez-vous et choisissez un emploi qui vous correspond. Sortez-vous de la tête une bonne fois que vous n’avez pas le choix !

Vous avez le choix, vous avez toujours le choix !

Vous avez donc choisi un emploi qui vous correspond mais vous n’en êtes pas moins stressé avant l’entretien d’embauche.

WARNING !

Mais si rien qu’à la lecture de cette introduction, vous vous sentez déjà excédé, il va falloir changer de stratégie. Vous n’êtes pas coupable car ce n’est pas un défaut, ce n’est pas un problème, c’est juste magnifique ! Vous n’êtes simplement pas fait pour le salariat, vous êtes sans doute faits pour l’entrepreneuriat ! N’allez pas à cet entretien d’embauche ;

 

 

Créez votre propre entreprise ! …

 

L’ENTRETIEN COMMENCE 3 JOURS AVANT LA DATE !

Renseignez-vous sur l’entreprise, vous devez être capable d’en dire quelques mots et vous vous devez de connaitre ses valeurs.

Repérez l’itinéraire à l’avance pour vous rendre à l’entretien. Une bonne idée est d’y aller la veille pour repérer les lieux et vous éviter au moins l’une des inconnues de l’équation. Vous y gagnerez en confiance et vous n’aurez pas un stress supplémentaire juste avant l’entretien parce que vous ne trouvez pas l’adresse ou qu’il est juste impossible de se garer.

Dormez au moins 7 heures la veille de l’entretien et si possible l’avant-veille !

Mettez le réveil avec une marge confortable et prévoyez des marges temporelles à tous les niveaux (vous préparer, faire le trajet, garer la voiture ou trouver un taxi ou attraper le RER…)

Douchez-vous ! Ça vous rafraîchira le corps autant que les idées.

Physiologie et mindset (état d’esprit) : Dès le réveil, mettez-vous des idées de vainqueurs dans la tête ! Nous sommes ce que nous pensons !!! Mettez une musique épique entraînante.

  • Sautez sur place, boxez l’air devant vous.
  • Sautez en levant le bras comme si vous vouliez saisir les nuages et recommencez avec l’autre bras.
  • Ouvrez grand les bras comme si vous vouliez embrasser le monde et inspirez l’air et l’énergie libre.
  • Mettez-vous dans un état de gratitude et dites à votre homme, votre femme ou/et à vos enfants que vous les aimez en vous mettant à l’esprit la chance que vous avez de les avoir dans votre vie !

On ne gagne jamais en pensant à la défaite !

L’amour et la gratitude sont nos moteurs les plus puissants

LA PRÉSENTATION

Voyez cet entretien exactement comme un premier rendez-vous amoureux ! Car au final, c’est bien de séduction qu’il s’agit !

Que vous soyez un homme ou une femme, soignez la présentation de toutes les manières possibles. Voyons ça en détail :

Hygiène et apparence corporelle :

  • Rasage
  • Soignez vos dents (caries, détartrage…)
  • Coiffure
  • Ongle
  • Épilation des narines, oreilles, sourcils broussailleux
  • Arrangez-vous pour avoir une haleine fraîche ! Oubliez la cigarette 5 minutes avant l’entretien !!!
  • Parfum ; c’est un plus qui montre un certain quant à soi et un raffinement, à condition de ne pas en abuser.

 

Vêtements : le dress code est en rapport avec l’entreprise et avec le poste que vous visez. Oubliez votre tendance « j’impose mon style » sauf si vous êtes dans les domaines de la mode ou des métiers créatifs (jeux vidéo, journalisme rock, etc.).

  • Oubliez les accessoires fantaisies et les signes ou insignes ostentatoires ; sobriété de mise !
  • C’est bête à dire mais préparez vos affaires la veille et inspectez bien la chemise blanche juste au cas où une tâche de vin aurait résisté au lavage. C’est le cas de le dire : ça fait tache !
  • Enfin, demandez à votre chéri(e) de vous inspecter avant de partir. Faites confiance aux sixième et au septième sens (on ne les compte plus) des femmes, pour déceler en 3 secondes le détail qui cloche !

D’une manière générale, se montrer clean en entretien, est une marque d’attention remarquée et appréciée.

ARRIVÉE DANS L’ENTREPRISE

Soyez attentif et vigilant dès votre arrivée dans l’entreprise  et veillez à :

  • Votre attitude durant l’attente de l’entretien (ne vous affalez pas sur la chaise, ne fumez pas, ne téléphonez pas non plus !).
  • Oubliez la cigarette 5 minutes avant l’entretien !!! Arrangez-vous pour avoir une haleine fraîche !
  • Éteindre votre téléphone portable
  • A « dire bonjour à la dame » et aux personnes que vous croiserez y compris l’hôtesse d’accueil qui peut très bien être interrogée sur votre comportement à votre arrivée !
  • A moucher votre nez comme disait ma mère avec raison, mais ça vous le ferez avant de sortir de la voiture.
  • Prenez le temps de respirer à fond pendant trois minutes.

 

LA FATIDIQUE PREMIÈRE IMPRESSION

qui semble révéler un arrêt du destin

 

Gardez présent à l’esprit que :

Vous n’aurez qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

  • Elle est dans votre niveau de confiance en vous qui est fortement lié au niveau de votre préparation en amont. L’entretien commence 3 jours avant la date !
  • Elle est dans l’apparence
  • Elle est dans la manière de dire bonjour
  • Elle est dans la manière de vous asseoir
  • Elle est dans l’intonation de votre voix et dans votre gestuelle quand vous parlez autant que dans le langage du corps en général.
  • Elle est dans le fait de rester attentif au contact visuel : le fait de regarder le recruteur dans les yeux montre que vous avez confiance en vous. Le fait de regarder le haut du mur derrière le recruteur ou de regarder dans le vague a tendance à signifier que vous êtes un peu ailleurs et que vous fuyez la situation ou même une question.
  • Le fait de mettre votre main en casquette sur le front en vous cachant les yeux ou de vous gratter le nez, montre que vous êtes en train de mentir ! Oops !

 

Venons-en à l’entretien lui-même qu’on pourrait exposer en 3 parties :

VOUS

Vos valeurs : elles déterminent l’itinéraire que vous allez choisir pour atteindre un objectif donné. C’est donc un point important auquel il est bon de penser avant l’entretien. Voyez dans vos valeurs personnelles celles qui correspondent le mieux aux valeurs de l’entreprise en question.

Vos qualités / vos points forts : inutile de vous attarder sur cette question. Préparez juste une liste de cinq ou six qualités qui vous décrivent le mieux.

Vos faiblesses : ne vous leurrez pas, si votre recruteur vous a demandez de citer vos 3 meilleurs qualités c’était juste pour légitimer le fait de vous demander quels sont vos 3 plus grands défauts ? C’est une question qui tend à vous déstabiliser !!! Vous êtes prévenus !

Il est donc indispensable d’anticiper cette question en faisant en sorte de montrer que vos défauts représentent des potentiels ! Par exemple si vous êtes ambitieux, dites simplement que vous avez une vision de l’avenir et que vous avez des objectifs que vous entendez atteindre.

Si vous êtes lent, dites qu’au final ça vous permet de soupeser chaque décision et de poser les choses pour un résultat certes un peu tardif mais nettement plus abouti.

Ne vous laissez pas démonter et ne vous sentez pas dévalorisé. Prenez cette question avec humour sachant que le recruteur en face de vous n’est pas le Terminator et qu’il a ses propres « défauts » et «  faiblesses » comme nous en avons tous, y compris le PDG himself !

 

Vos motivations & votre motivation : les premières déterminent quels sont vos buts. La seconde parle des raisons qui vous incitent à solliciter ce poste.

Montrez un réel intérêt en posant des questions et en manifestant votre enthousiasme. L’acquiescement est important aussi car il montre que vous êtes intéressé et présent.

En revanche, évitez de parler de salaire en première intention même si ce n’est pas un sujet tabou qu’il faudra d’ailleurs aborder.  Quelqu’un qui est juste là pour l’argent ne fait jamais bonne impression !

 

Sachez utiliser des mots impactants pour décrire vos motivations.

Voici quelques phrases convaincantes par exemple :

« Je serais ravi d’intégrer cette entreprise »,

« Je suis carrément intéressé par ce poste »,

« J’ai vraiment envie de m’impliquer chez … (nom de l’entreprise) »,

« Cette fonction correspond tout à fait à la progression personnelle que je recherche »,

« Cette mission représente une réelle opportunité à mes yeux »,

« Votre projet d’entreprise me parait tout à fait passionnant… ». 

Ces phrases peuvent paraître un peu bateau mais c’est juste votre égo qui rechigne un peu ! En fait, tout est dans la façon de le dire. Entraînez-vous !

Par pitié, ne parlez pas de votre retraite, vous pouvez dire à la rigueur que vous appréciez les avantages sociaux offerts par l’entreprise mais la retraite, c’est « niet » !

Vos diplômes : Vous en avez c’est bien mais tous les autres candidats ont à peu de choses près les mêmes ! Regardez autour du diplôme lui-même comment vous pouvez faire la différence grâce à :

  • La qualité et la réputation de l’école ou de la fac,
  • Votre classement
  • Vos autres diplômes
  • Votre voyage Erasmus pour finir vos études, qui vous rend bilingue
  • Vos performances sportives qui vous donnent l’étoffe d’un vainqueur
  • Vos compétences personnelles : dessin, piano, équitation, art martiaux… en mettant bien en avant quelles qualités vous avez ainsi développées.

Si vous n’avez pas le diplôme requis mais que vous avez le niveau et que par exemple vous avez loupé l’examen, rien n’est perdu, bien au contraire !

Soyez conscient que bon nombre de chefs d’entreprise cherchent à recruter un candidat à moindre coût surtout quand l’entreprise tend à réduire la voilure !

Vous constituez donc une opportunité dans la mesure où, tout au moins dans un premier temps, vos prétentions salariales seront réduites par rapport à un major de promotion ! Tentez votre chance !

Vos expériences & références : si vous en avez, privilégiez autant que possible le fait de parler de vos expériences de réussites et de vos expériences enrichissantes. Si vous n’en avez pas, pas de panique ! Voici comment vous en sortir avantageusement : vous allez simplement exprimer votre enthousiasme à montrer enfin de quoi vous êtes capable et surtout l’opportunité que vous représentez pour l’entreprise de vous couler dans les valeurs et la politique de celle-ci avec un esprit neuf ! Vous allez devenir un enfant de cette entreprise ; ce n’est pas rien !

Votre attitude au cours de l’entretien : Soyez à l’écoute, anticipez le but réel des questions. Soyez vous-même et étant toujours sincère. C’est une chance que vous avez d’être là et d’avoir été sélectionné ! Incarnez cette chance !

L’ENTREPRISE

Il est bien évident que vous vous serez renseigné sur cette entreprise. Toutefois restez conscient que vous en savez forcément moins à ce sujet que le recruteur !

Réfléchissez bien avant l’entretien, aux raisons pour lesquelles vous souhaitez intégrer cette entreprise en particulier.

Prenez au moins connaissance des valeurs de celle-ci. Et sachez exprimer au moins trois raisons pour lesquelles vous avez choisi cette entreprise.

LE POSTE

Le poste et vous : Montrez-vous enthousiaste, souriez ! Posez des questions que vous aurez préparées à l’avance. Faites en sorte que ces questions amènent des réponses positives, constructives et qui vont dans le sens de l’ouverture.

Exprimez-vous comme si vous étiez déjà dans le poste. Ça vous aidera à en parler de manière personnelle et vivante tout en montrant une certaine confiance en vous. Donnez l’impression à votre interlocuteur que vous incarnez très bien ce poste.

N’hésitez pas à vous présenter comme une opportunité de par vos compétences, votre capacité d’engagement et votre enthousiasme à travailler dans cette entreprise. N’en faites pas trop quand même !

Soyez conscient des enjeux : n’hésitez pas à exprimer le fait que vous vous posez des questions sur votre capacité à être heureux dans ce poste autant qu’à  être en mesure d’exprimer vos compétences et vos qualités dans le respect de vos valeurs comme dans celles de l’entreprise qui doivent nécessairement coïncider.

Attention, se poser des questions ne signifie pas être pessimiste ou inquiet mais simplement conscient !

Répondez à cette question chez vous : Pour quelles raisons cette entreprise devrait vous embaucher vous, plutôt que quelqu’un d’autre ? Écrivez ces raisons noir sur blanc sur une feuille que vous compléterez et relirez plusieurs fois !

Prétentions salariales réalistes : vous avez une valeur certaine, n’hésitez pas à la faire connaître. Toutefois, si vous demandez la lune, adressez-vous directement à la NASA ou bien restez sur terre avec des attentes réalistes sans pour autant vous dévaloriser.

Ne repartez pas d’un premier entretien sans avoir évoqué la question du salaire. N’ayez pas peur de parler d’argent, ça fait partie de l’entretien et des sujets normaux qui doivent être abordés au cours de cet entretien. N’attendez pas le tout dernier entretien pour afficher vos ambitions, sous peine de faire tout simplement échouer votre embauche.

Quoi qu’il arrive, vous allez réussir votre entretien d’embauche

  • Soit vous obtenez le poste, bravo, c’est gagné !
  • Dans le cas contraire, c’est un entraînement fructueux qui vous permettra d’optimiser les points défaillants pour réussir le prochain. Même les grands champions s’entraînent, surtout les plus grands !
  • Et dites-vous bien qu’un poste meilleur encore, vous attend !
On Grandit ensemble !

Articles relatifs : 

Pierre Le Garrérès – Paris – 2017